Le patronat de la presse tchadienne (PPT) et la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel (HAMA) ont eu une session de travail, relative à l’avenir de la presse tchadienne le 13 octobre 2020

L’échange entre les deux pôles a pour objectifs la recherche des solutions favorables à l’assainissement de la sphère médiatique au Tchad. Ils ont évoqué entres autres le cas des 12 journaux suspendus pour cause d’irrégularité et la formation des journalistes. Le président du Patronat de la presse tchadienne, Allahondoum Juda a porté les doléances des organes suspendus vers le président de la Haute autorité des médias et de l’audiovisuel Dieudonné Djonabaye.

Allahondoum Juda a fait savoir que le PPT est prêt à accompagner la HAMA dans le processus d’assainissement des médias. Il indique par ailleurs que les médias suspendus, de par leurs publications, font vivre plusieurs familles. Il demande à l’autorité de régulation de proroger la date prescrite aux 12 journaux pour se conformer aux textes, notamment avoir des directeurs de publication et des rédacteurs en chef, moulés dans les écoles de formation en journalisme. Le patronat entend former les journalistes dès la semaine prochaine en infographie et création de site web.

Le président de la HAMA fait savoir qu’il a pris acte des doléances. Il invite les médias à se conformer aux textes et d’exercer dans le professionnalisme. Quant aux fonds de gestion de la pandémie de Covid-19, Dieudonné Djonabaye promet plaider en faveur des organes de presse auprès du gouvernement.

L’article Tchad : la HAMA et le patronat repensent l’avenir de la presse est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *