Le collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) au cours d’une communication faite le 17 octobre 2020, a demandé aux Brasseries du Tchad de réduire dans de brefs délais, les prix des boissons alcoolisées et non alcoolisées

Le président de la CTVC, Dingamnayal Versinis, estime que le groupe Castel Tchad ne respecte pas les textes de loi du Tchad. D’après lui, cette multinationale a usé des moyens peu orthodoxes pour occuper une situation de monopole dans la production des boissons au Tchad. Les BDT foulent aux pieds la souveraineté du pays et les intérêts des concitoyens », regrette Dingamnayal Versinis.

Le collectif contre la vie chère fait savoir qu’elle appellera à une marche pacifique dès le 7 novembre dans tout le pays si rien n’a changé. Il exige entre autres, la réduction des prix des boissons alcoolisées et non-alcoolisées brassées au Tchad, la réhabilitation des employés de nationalité tchadienne licenciés et la réouverture de l’usine de Moundou fermée depuis le 1er mai 2020. Le collectif ajoute que la Brasserie de Moundou n’est par rouverte, il faut fermer celle de N’Djamena et quitter le Tchad.

Le président de la CTVC, Dingamnayal Versinis regrette que le groupe Castel Tchad se transforme en usine de production des chômeurs et un refuge des expatriés.

C’était le dernier avertissement aux BDT précise le président du collectif.

L’article Tchad : le CTVC demande aux brasseries de diminuer les prix de boissons est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *