Dans une lettre adressée à la Haute autorité des médias et l’audiovisuel ce 15 octobre, le mouvement citoyen pour la préservation des libertés (MPCL) proteste contre la suspension de 12 organes de presse

La lettre est signée de Mbernodji Sosthène, coordonnateur du mouvement citoyen pour la préservation des libertés. Il note que, la liberte de presse est un principe universel consacré. Il remet en cause la décision de l’autorité des régulations portant suspension de 12 organes de presse.

Le président du MPCL précise que cette, le mouvement entend organiser une batterie d’actions en protestation si la mesure n’est pas levée. Ce en collaboration avec les directeurs de publications des journaux imputés, les activistes et les militants des droits de l’Homme.

Il sied de préciser que la Haute autorité des médias a suspendu 12 titres, le 7 septembre dernier. Elle demande à ces journaux de se conformer à l’article 17 de la loi N°31/PR/2018, portant ratification de l’Ordonnance N°025/PR/2018 relative à la presse écrite et aux médias électroniques au Tchad. Ces journaux doivent avoir des rédacteurs en chef et directeurs de publications de ces journaux doivent être diplômés des écoles de journalisme.

L’article Tchad : le MPCL s’insurge contre la suspension de 12 journaux par la HAMA est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *