Dans son mot d’ouverture du deuxième Forum national inclusif, qui a fait naitre de la 4ème République, le Chef de l’Etat, Idriss Deby Itno admet que l’Etat peine à s’épanouir

Les principaux maux qui empêchent l’épanouissement de la « Nouvelle République » sont d’ordres sanitaires et sécuritaires, souligne le président de la République. Il cite la pandémie de covid-19, la persistance de la menace sécuritaire consécutive au terrorisme et les implications économiques et financiers.

Suite à cela le patron du Tchad a attiré l’attention des participants sur la lourdeur du travail qu’ils sont appelés à faire du 29 octobre au 3 novembre 2020. Pour Idriss Deby : « C’est un exercice délicat qui exige un certain nombre d’habilités et surtout de responsabilité ». Il exhorte les 600 participants présents au Palais du 15 janvier à : « voir les réalités en face et d’identifier les problèmes majeurs qui exigent des réponses fortes et durables ». Rien de ce qui touche à la vie de la Nation ne doit être occulté, déclare le Maréchal du Tchad

Pour le président de la République : « aucun sujet n’est tabou », une réflexion poussée doit se faire pour  permettre de recenser objectivement les préoccupations réelles et les désidératas profonds des Tchadiennes et des Tchadiens.

Il invite les jeunes et les femmes majoritaires au Forum, à s’investir pleinement dans les travaux.

L’article Tchad : « les premiers pas de la Nouvelle République ne furent pas aisés », Idriss Deby est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *