Les compagnies de téléphonie mobile du Tchad, Airtel, Salam et Tigo ont été frappé par l’autorité de régulation, ARCEP ils doivent payer 8 milliards FCFA pour la mauvaise qualité du service

Le président de l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) Emmanuel Nadjingar, a fait un point de presse ce jour pour présenter les résultats du 13ème de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile au Tchad. Lequel était consacré à l’évaluation du contrôle de la qualité de service fournis par les trois compagnies de téléphonie mobile exerçant au Tchad, à savoir Tigo, Airtel et Salam. Le président de l’ARCEP révèle que, les manquements ont été observés sur plusieurs indicateurs.

D’après Emmanuel Nadjingar, le contrôle a évalué sur les entreprises sur la couverture réseaux 2G et 3G .Il a précisé que le contrôle a été fait  dans les 29 localités et les 27 axes routiers. La  couverture 4G, la qualité ses services de voix, les SMS et les data que fournissent les trois entreprises ont également été évalués.

Le montant de la sanction est de 8 milliards et s départage ainsi :

  • Airtel a subi un taux de sanction de 7% soit 4.275.103.073 fcfa
  • Salam a subi un taux de sanction de 9.65% soit 63.655.915 fcfa
  • Tigo a subi un taux de sanction de 6,28% soit 4.115.715.603 fcfa

Emmanuel Nadjingar,  révèle que les trois prestataires n’ont pas respecté l’engagement contenu dans le protocole de juin 2019. Il ajoute que le crédo de l’ARCEP est de permettre aux usagers d’avoir des communications de qualité. Ces 8 milliards permettront au régulateur de renforcer sa logistique afin d’assurer efficacement le contrôle de la qualité de service au bénéfice du consommateur, précise le président de l’ARCEP

 

L’article Tchad : les trois opérateurs de téléphonie mobile sommés de verser 8 milliards de FCFAà l’ARCEP est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *