La fondation Grand Cœur a lancé ce 14 octobre, un projet qui consiste à former 1500 femmes sur les techniques de fabrications de la bouillie enrichies pour faire face à la malnutrition

Les bénéficiaires sont issues de 150 groupements féminins. Elles ont été recensées dans 9 provinces du pays dont N’Djamena. Après leur formation, celles-ci formeront à leur tour au 5000 autres pour la première phase du projet : « Ma maman, ma bouillie ». Des matériels et des matières d’œuvres seront remis à ces groupements pour le début des activités.

Le projet : « Ma maman, ma bouillie » entend également faire la promotion de la fortification alimentaire du jeune enfant conformément aux objets du plan de mise à l’échelle des pratiques optimales de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant au Tchad. Le projet met accent sur les actions en faveur des 1000 jours, considérés comme déterminants pour l’enfant et la mère au niveau du système sanitaire et de la communauté. Il va de la période de grossesse jusqu’à la 2ème année du nourrisson.

Précisons que les 9 provinces sélectionnées sont celles dans lesquelles la malnutrition a atteint une phase critique.

 

 

L’article Tchad : malnutrition, 1500 femmes formées à la préparation de la bouillie enrichie est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *