Le don d’un exemplaire du saint Coran à la ministre de la Femme et de la protection de la petite enfance, Amina Priscille Longoh crée une polémique depuis hier dimanche 15 novembre. Elle a demandé les excuses pour faire taire la controverse

De passage à Koubeigou, une localité située près de Goz Beida, la ministre de la Femme et de la protection de la petite enfance a bénéficié en don d’un exemplaire du saint coran. Une offre des filles d’une école coranique du département d’Abdi.

Ce don ayant défrayé la chronique, la ministre a demandé  les excuses à la communauté musulmane sur sa page Facebook. « Ma photo avec le Saint Coran a choqué quelques-uns, et je voudrais ici demander pardon à tous ceux qui l’ont mal pris », regrette-elle. « C’était un cadeau offert et je l’ai reçu avec beaucoup d’enthousiasme, surtout pour avoir côtoyé beaucoup d’entre-vous ». ajoute Amina Priscille Longoh ».

« La première fois qu’on m’a offert un Coran j’étais au CM1 et j’avais 9ans.

20 ans plus tard, on me l’offre aujourd’hui et sincèrement j’en étais vraiment fière.

Seulement je ne savais pas que c’était interdit pour un non musulman de le toucher.

Alors, prière accepter mes excuses, et je retire la photo », elle demande humblement les excuses et promet retirer la photo de sa page.

Précisons que la ministre de la Femme et de la protection de la petite enfance représentait la première dame aux festivités de la journée de la femme rurale.

L’article Tchad : don controversé du Coran, Amina Priscille Longoh demande les excuses aux musulmans est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *