Forum citoyen interdit au Tchad : le peuple doit exprimer son ras-le bol.
Actions Citoyennes pour le Tchad (ACT), créée virtuellement pour soutenir l’initiative des organisations de la société civile et des acteurs politiques en faveur des droits de l’homme, nous sommes extrêmement révoltés contre les mesures liberticides qui interdisent systématique cette rencontre censée réfléchir sur les maux qui minent notre société et contre l’arrestation des organisateurs dudit forum.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes convaincus que le régime est dans un postulat de refus de tout dialogue entre les citoyens qui veulent se donner une vision alternative de la politique au Tchad.
Nous rejetons et condamnons avec fermeté la politique de deux poids deux mesures de ce régime à bout de souffle et exigeons la libération immédiation des organisateurs du forum, la traque des autres et plus des libertés et de justice dans ce pays dirigé depuis trois décennies d’une main de fer.
L’interdiction de la tenue de ce forum citoyen ne peut se justifier d’aucune manière au regard des textes fondamentaux de notre pays et de ses engagements internationaux.
Comme le stipule l’article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH)
1. Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques.
2. Nul ne peut être obligé de faire partie d’une association.
Au regard de cette déclaration, Actions Citoyennes pour le Tchad (ACT) rappelle les autorités au respect de leurs engagements nationaux et internationaux.
En conséquence, nous appelons :
– le peuple tchadien de prendre en main son destin et de réclamer sa souveraineté de façon pacifique mais ferme par les moyens appropriés ;
– l’opposition politique tchadienne, les organisations de la société civile du Tchad à donner l’orientation qui sied au ras-le bol de la population et d’élever le ton face au régime actuel qui détruit les fondements de la nation tchadienne et de la démocratie.
– Invite les partenaires internationaux et étrangers du Tchad à rompre avec le silence sur le cas du Tchad et à soutenir les forces vives en lutte pour la construction d’un Etat de droit au Tchad.
1 Makaila Nguebla (France)
2. Charfadine Galmaye (France)
3. Abakar Assileck (France)
4. Christian Djimra Mandekor (USA)
5.
6. Fatimé Barkaï (Angleterre)
7. Abdelkerim Yacoub Koundougoumi (France)
8. Mahamat Assileck Halata (France)
9. Seïd Affono (ANgleterre)
10. Mahamat Saleh Daoud (France)
11. Zorrino (Suisse)
12. Gassim Cherif (France)
13. Abel Maina (France)
14. Mahamat Haggar Abdelkerim (France)
15. Djonabaye (USA)
16. Mayadine Babouri
17. Mahamat Maina Alhadj (Papa Maina) (Arabie Saoudite)
18. Zang Nezouné Mahamat (France)
19. Abdellah Moussa Idriss (France)
20. HASSAN Adam Saleh (France)
21. Abakar Mahamat Hassaballah, (Allemagne)
22. Aboubakar Abdramane Louane (France)
23. Ousmane Mahamat Diallo (Suisse)
24. Abakar Alfidel (France)
25. Hamdallah Djido Djibrine Assali
26. Abdramane Saleh Youssouf ( France )
27. Youssouf Mahamat Abakar (FRANCE)
28. Aboubakar Sow (France)
29. Djiddo Adoum MAHAMAT
30. Delphine Mortha
31. Ndeidoum Dakouamaredje Cyprien

L’article #TCHAD #Forum Alternatif Interdit: Communiqué de presse officiel est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *