Les faits se sont déroulés à Pougou, un village situé dans la province du Mayo Kebbi Ouest. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, un homme a égorgé sa femme, mère de trois enfants

Un crime de plus sur une femme après moult repressions. Après avoir commis le forfait, l’auteur de du crime a pris la poudre d’escampette laissant la victime gisant de sang, renseignent les populations riveraines. La cible avec laquelle il partageait le ménage depuis longtemps était âgée de 28 ans. Elle laisse après elle 3 enfants. Le bourreau n’a laissé aucune trace. D’après les témoignages, il se serait servi d’un couteau. Tout le canton de Bissi-Mafou, fief de l’évènement est en alerte

Les populations ont déguerpi les lieux, craignant des répressions des autorités sécuritaires. Le village est devenu très calme depuis l’annonce des faits. Les cris de femmes ont été entendus à l’annonce de la nouvelle.

Les forces de sécurités sont aux trousses du présumé assassin. Ils sont arrivés sur le site de l’Evènement hier dimanche 1er novembre. Ce crime de plus sur une femme intervient quelques mois après les actes similaires enregistrés en début d’année.

 

L’article Tchad : un homme égorge son épouse et disparait sans traces est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *