Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi à Abidjan, la création de l’institut de médecine nucléaire d’Abidjan (IMENA), le premier établissement hospitalier national dédié à la médecine nucléaire d’un coût de 1,2 milliard FCFA.L’information a été donnée par Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien, par ailleurs, ministre de la Communication et des médias, à l’issue d’un Conseil des ministres présidé par le président ivoirien Alassane Ouattara.  

«L’IMENA  permettra le diagnostic et le traitement de diverses affections telles que le cancer de la thyroïde, le cancer du squelette  ainsi que le diagnostic de la crise cardiaque et de l’embolie pulmonaire. Il est chargé en outre d’assurer l’enseignement universitaire, post universitaire et la formation en médecine nucléaire et en radio protection », a expliqué M. Touré dans une conférence de presse sanctionnant cette réunion hebdomadaire de l’exécutif ivoirien. 

Poursuivant, il a indiqué que cet institut a également pour mission de participer à la recherche scientifique en collaboration avec des institutions  nationales et internationales poursuivant des objectifs similaires. 

Par ailleurs, le porte-voix du gouvernement ivoirien a précisé que des médecins, du personnel paramédical et des bio-techniciens ont été formés en médecine nucléaire par l’agence internationale de l’énergie atomique et sont prêts à assurer la prise en charge des malades. 

«La construction du bâtiment et des annexes de l’IMENA ainsi que l’équipement de ses locaux d’un coût global de 1,2 milliards FCFA sont quasiment achevés grâce au projet de financement bipartite Côte d’Ivoire-Agence internationale de l’énergie atomique», a conclu M.Touré. 

L’article Création de l’institut de médecine nucléaire d’Abidjan d’un coût de 1,2 milliard FCFA est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *