La commission nationale consultative d’autorisation du vaccin anti-Covid-19 s’est réunie, jeudi à Rabat, pour discuter de la question de l’autorisation du vaccin suédo-britannique AstraZeneca au Maroc.Selon la directrice des médicaments et de la pharmacie au ministère de la Santé, Mme Bouchra Meddah, la commission s’est penchée sur toutes les informations et données internationales relatives au vaccin d’AstraZeneca, notant que la commission étudie le bon respect des normes de fabrication, de sécurité, de qualité et d’efficacité du vaccin, les résultats des essais précliniques et cliniques ainsi que la reconnaissance internationale de ce vaccin.

Elle a par ailleurs relevé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé a donné son feu vert pour la mise sur le marché de ce vaccin, notant que le Maroc a adopté la procédure de l’OMS relative à l’autorisation d’utilisation du vaccin dans un contexte d’urgence sanitaire.

Pour sa part, le directeur du laboratoire de virologie de l’université Hassan II de Casablanca Moulay Mustapha Ennaji, a souligné que les échanges scientifiques de la commission permettent d’étudier de manière exhaustive les différentes informations relatives au vaccin AstraZeneca, notamment les données pharmaceutiques et les procédés de fabrication. « La commission prendra une décision définitive au sujet de ce vaccin dans les plus brefs délais », a fait savoir M. Ennaji.

De son côté, le directeur du laboratoire de biotechnologie de la faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine Ibrahimi a rappelé la certification et l’autorisation d’utilisation des vaccins de Sinopharm et AstraZeneca par les gouvernements de leurs pays d’origine, soulignant que la commission nationale étudie les données du vaccin AstraZeneca en vue de prendre la décision adéquate dans toute transparence.

Pour rappel, le Maroc a commandé 65 millions de doses des deux vaccins. 25 millions ont été commandés auprès d’AstraZeneca et 40 millions chez le Chinois, Sinopharm.

Devant le parlement, le ministre marocain de la Santé, Khalid Ait Taleb a affirmé que « les préparatifs ont atteint des stades très avancés. Des exercices sur le terrain, couvrant toutes les étapes du processus de vaccination des citoyens, ont été mis en place ».

C’est ainsi qu’une stratégie de vaccination a été mise en place tant sur le plan national que régional et local. Côté ressources humaines, les professionnels du secteur de la santé seront épaulés si nécessaire par d’autres équipes (militaires, secteur privé, croissant rouge). Un système informatique a été développé pour assurer la bonne gestion de la campagne de vaccination (cheminement des vaccins, gestion sur le terrain, suivi d’éventuels effets secondaires…).

La campagne de vaccination donnera la priorité aux staffs se trouvant en première ligne, notamment le personnel de santé, les autorités publiques, les forces de l’ordre, le personnel de l’éducation nationale ainsi que les personnes âgées et vulnérables. Après cette première étape, le Maroc se donnera trois mois pour vacciner 80 % des Marocains de plus de 18 ans, soit 20 millions de personnes, et ce sur la base du volontariat.

A ce jour, le Maroc recense 439.193 cas confirmés au Covid-19, dont 7.388 décès et 407.504 rémissions, selon le bulletin quotidien du ministère de la Santé.

L’article Maroc : Réunion de la commission consultative d’autorisation du vaccin anti-Covid-19 est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *