Les quotidiens marocains parus ce lundi s’intéressent à la question du Sahara, aux résultats de l’enquête du HCP sur la question migratoire et à la migration clandestine.+Assahraa Al Maghribia+ souligne que les adversaires de l’intégrité territoriale ont essuyé moult revers durant l’année 2020, tant au niveau de l’Assemblée générale de l’ONU qu’au niveau du Parlement européen, avant que la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara ne vienne démêler le sérieux de la bêtise. « Preuve en est, l’annonce de l’ouverture d’un Consulat américain à Dakhla et l’adoption de la carte du Maroc, incluant les provinces du Sud ».

En plus de la décision en elle-même, sa résonance continue au niveau international dérange bien des esprits, relève le quotidien, ajoutant que ce qui fait mal le plus au « polisario » et son créateur, ce sont les perspectives prometteuses qui attendent les provinces du Sud, que le Roi Mohammed VI veut ériger en locomotive du développement régional et continental.

« Nous sommes sur la bonne voie, au grand dam des haineux! », lance-t-il, évoquant le nombre de consulats ouverts récemment à Laâyoune et Dakhla.

+Al Bayane+ évoque les chantiers à réaliser durant 2021, année considérée comme une transition vers la prochaine ère d’un Maroc uni, libre et prospère.

« On n’a plus le droit de continuer à tolérer un Maroc à double vitesses, alors qu’il met le cap sur une phase neuve, fondée sur la confiance universelle traduite par la panoplie d’investissements attendus dans le Sud », soutient le quotidien.

Pour lui, c’est « une occasion opportune de rompre avec des pratiques néfastes qui rongent le tissu sociétal et qui entravent l’évolution sur les bases de la justice sociale et spatiale, l’Etat de droit et des institutions, la lutte contre le monopole, la rente, l’impunité, la corruption, la dépravation… ».

Sur un tout autre registre, +Aujourd’hui le Maroc+ écrit que la dernière enquête du HCP apporte des éléments irréfutables sur la question migratoire au Maroc, évoquant, entre autres, la question des transferts. « L’écrasante majorité des MRE sondés par l’enquête a déclaré avoir envoyé de l’argent durant les 12 derniers mois qui ont précédé l’enquête ».

La publication avance que les récents indicateurs de l’Office des changes montrent que même en 2020 et malgré toutes les difficultés économiques en Europe, les MRE ont transféré encore plus que l’année dernière.

D’autres éléments mis en exergue par l’enquête du HCP viennent tordre le cou à de fausses idées et croyances répandues, ajoute le journal, relevant qu’à peine 23% des personnes qui n’ont jamais émigré déclarent avoir l’intention de le faire dans les années qui viennent. Et pour plus de 80% d’entre elles, il s’agit plus d’un souhait exprimé que d’un réel projet.

+Rissalat Al Oumma+ rapporte que des Garde-Côtes de la Marine Royale, en patrouille en Méditerranée, ont porté assistance, samedi matin, à 127 candidats à la migration irrégulière à majorité originaires d’Afrique subsaharienne, dont 14 femmes et deux mineurs.

Les migrants étaient à bord d’embarcations pneumatiques de fortune, a précisé une source militaire, citée par le journal, ajoutant que les secourus ont été pris en charge par les unités de la Marine Royale avant d’être ramenés sains et saufs aux différents ports du Royaume et remis à la gendarmerie royale pour les procédures d’usage.

L’article Politique et migration se partagent la Une des quotidiens marocains est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *