Les récents développements de la question nationale, la campagne de vaccination, la réforme des entreprises publiques et la mise en place d’une nouvelle unité de production de coiffes à Kénitra, sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce mercredi.+Al Bayane+ souligne que la reconnaissance de la marocanité du Sahara par le président américain « est en passe de mettre du feu dans les provinces du Sud en matière d’éclosion, sous toutes ses formes », ajoutant que la prochaine installation de l’antenne consulaire de la première puissance du monde « mettrait également du punch dans ce brassage diplomatique qui prend forme à grandes enjambées ».

La publication relève que « la représentation se focalisera sur l’aspect économique au sein de cette région dont les jalons du développement sont déjà incrustés, à travers le lancement d’une panoplie de projets dans les lieux, notamment le complexe portuaire, le réseau routier, autoroutier et l’ensemble urbain ».

Il s’agira, selon lui, dans un proche avenir de la conurbation au standing mégalopole mais pareillement, de l’universalité géostratégique où prospère une diversité de cultures et d’idées sur le vivre-ensemble et foisonne une interaction sur les grands idéaux de l’humanité.

+Al Massae+ cite une déclaration du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, qui a affirmé que le Maroc n’a encore réceptionné aucune dose du vaccin anti-Covid jusqu’à présent, notant que le vaccin qui sera administré au lancement de la campagne de vaccination n’a pas encore été défini.

Si le Maroc a conclu des accords pour se procurer un vaccin chinois et un autre britannique, la priorité sera donnée au vaccin qui sera réceptionné en premier, a expliqué le ministre, faisant savoir que d’importants moyens logistiques ont été mobilisés au niveau des aéroports de Casablanca et de Marrakech et des vols internes pour l’acheminement du vaccin vers les différentes zones.

La campagne de vaccination débutera dès la réception des premières doses, a-t-il indiqué, expliquant la nécessité de recevoir des doses suffisantes pour garantir la continuité de l’opération de vaccination.

Revenant sur la question de la restructuration des entreprises publiques, +Aujourd’hui le Maroc+ estime qu’« il serait trop réducteur et naïf de penser que la promulgation d’un texte de loi et la création d’une agence suffiraient à donner de la consistance à une vraie réforme des entreprises publiques ».

Car, selon le journal, il ne s’agit là que de résultantes qui devraient venir couronner le travail de refonte qui, lui, doit se faire en profondeur.

« Pour donner réellement une traduction fidèle de la volonté royale, l’administration et le gouvernement devraient d’abord faire un état des lieux, un diagnostic très précis et développer un modèle viable et durable », préconise-t-il.

+Al Bayane+ rapporte que l’équipementier automobile américain Adient compte investir 15,5 millions d’euros pour mettre en place une nouvelle unité de production de coiffes à la Zone d’accélération industrielle à Kénitra et ce, suite à un protocole d’accord signé avec le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

En vertu de ce protocole d’accord, ce leader mondial du segment des sièges automobiles renforce ses activités au Maroc à travers un important programme d’investissement portant notamment sur cette usine de fabrication de coiffes pour les clients du groupe (PSA, VW et Toyota), fait savoir le quotidien.

Réalisée sur un terrain de 24.500 m², cette unité permettra de générer 1.600 emplois et un chiffre d’affaires à l’export de 60 millions d’euros pour servir 750.000 véhicules.

L’article Politique, santé et économie au menu des quotidiens marocains est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *