De sources dignes de foi, samedi dernier dans l’après-midi au village de tchawtchaw dans les environs de Birak (Wadi-Fira), s’est produit un affrontement intercommunautaire très sanglant.

D’après notre correspondant à Guéreda, un paysan de la communauté Tama a été assassiné dans son champ de culture par des personnes identifiées faisant partie de la communauté Zakhawa Douroung. Le mobile principal n’est pas encore établi jusqu’à présent.

Constatant cet assassinat, les villageois de Tchawtchaw se sont lancés à la poursuite des assassins en suivant leurs traces. Chemin faisant ils ont trouvé un ressortissant Zakhawa et ils l’ont tué eux aussi.

De l’autre côté, les ressortissants Zakhawas ayant appris ce qui s’est passé reviennent à la charge pour venger leurs frères. Une bataille rangée s’est déclenchée suivant un bilan assez lourd : 3 morts et 3 blessés du côté Zakhawa, et 9 morts et 12 blessés du côté ressortissants Tamas, qui sont évacués vers les hôpitaux de la ville de Djinéné. Il a fallu l’arrivée de deux véhicules des forces mixtes (Tchad/Soudan) pour séparer les belligérants dont certains détiennent des armes de guerre.

La tension reste encore très vive dans cette contrée malgré l’arrivée tardive des forces dites de sécurité du pouvoir de N’Djamena.

Un habitant du département (Kikia Haroun) informe la rédaction qu’il y a aussi un groupe des hommes armés se constituent comme une milice armée et érigent une barrière de contrôle auto proclamée pour violenter les citoyens qui n’acceptent pas de payer des taxes. Et tout cela se passe plus précisément au poste qui est basé à Birak, à 40 km de la ville de Guéreda, la préfecture du département de Dar-Tama.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Conflit inter communautaire : Samedi dernier le Wadi Fira était à feu et à sang. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *