La Commission nationale des droits de l’Homme (Cndh) a présenté le rapport de sa mission sur les conditions de détention et de traitement dans les prisons secrètes de l’Agence nationale de sécurité (ANS)

Le rapport de la commission est relatif à une mission dans les prisons de l’ANS le 4 décembre 2020. Il fait suite au communiqué de la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme (CTDDH) selon lequel, l’ANS abrite une prison sécrète qui inflige des traitements inhumains aux détenus.

Après vérification, la CNDH rapporte que la prison sécrète existe effectivement. Néanmoins : « les conditions de détention dans les cellules de l’ANS sont acceptables », informe la commission.

Le rapport a été produit par le président de la CNDH, Djidda Oumar. Il informe que la mission a été menée par quatre personnes. La CNDH dément des lors les conditions de détention des détenus et le traitement dégradant et inhumain préalablement dénoncé.

Djidda Oumar explique que sa délégation a rencontré 15 détenus arrêtés pour « trafic d’êtres humains, trafic d’armes, de munition, rébellion, terrorisme et complicité de terrorisme. »

Le rapport recommande à l’ANS de communiquer afin d’instaurer un climat de confiance entre les citoyens et les institutions. La CNDH regrette également l’absence de communication entre les prisonniers et leurs proches, et de mettre sur pied un dispositif pour traquer à l’effet de traquer les faux agents.

 

L’article Tchad : la CNDH juge ‘’acceptable’’ les conditions de détention dans les prisons secrètes de l’ANS est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *