L’Agence nationale de sécurité (ANS), à tort ou à raison, n’a pas bonne presse. C’est ainsi qu’elle entend s’ouvrir au public. Après la visite de trois sites de détention de l’ANS, la délégation de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) s’est entretenue avec le directeur général de cette agence sur les différentes activités …Tchadinfos.com

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *