Le président du Parti Réformiste (P.R), Yacine Abdramane a organisé un point de presse ce lundi 7 décembre pour dénoncer les conditions de vie déplorables de certains militaires malgré le service rendu à la nation

Dans sa communication, Yacine Abderamane a déclaré que l’Armée nationale tchadienne est prise en otage par une minorité d’officiers. Cette minorité marginalise les autres militaires et s’accapare des grades, postes et des missions, s’indigne le président du P.R. Elle s’offusque contre le fait les militaires sont laissé-pour-compte malgré le sacrifice qu’ils font pour maintenir la stabilité. L’armée tchadienne est : « négligée, abandonnée et méprisée », dénonce-t-il.

D’après le président du P.R, c’est le parti au pouvoir qui serait à l’origine de la manipulation et de la maltraitance de certains soldats pour se maintenir au pouvoir. Il invite le chef de l’Etat à mettre fin à l’injustice, le favoritisme, le népotisme, le clanisme, la corruption, la discrimination et au désordre qui s’installe dans l’armée nationale.

Yacine Abderamane regrette qu’après des années au sein de l’armée, certains officiers supérieurs, notamment des colonels et généraux manquent de moyens de déplacements, alors que certains lieutenant et capitaines roulent dans de grosses cylindrés. « Il est anormal qu’un militaire qui fait 10 ans ou 15 ans dans l’armée sans avoir de grade ou un poste de responsabilité », s’offusque le parti réformiste qui pointe du doigt : « on trouve un militaire de la même armée âgé de 30 ans ou 35 ans qui devient commandant, colonel voire général », et ces derniers changent de postes comme ils veulent, regrette-t-il.

L’article Tchad : le parti réformiste dénonce l’injustice observée dans l’armée est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Avatar

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *