Le bureau exécutif du l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau (UNDR) estime que le pouvoir organise une cabale pour empêcher le président Saleh Kebzabo de se présenter aux prochaines élections présidentielles

Suite à la demande de la mise en mouvement de l’action publique contre Saleh Kebzabo, le 1er vice-président chargé des relations extérieures et de la communication de l’UNDR, Célestin Topona a fait des déclarations le 30 décembre 2020. Le porte-parole dudit parti a laissé entendre qu’on veut écarter le député Saleh Kebzabo parce qu’il est un : « adversaire politique d’envergure ». Pour lui, le président de l’UNDR fait peur, de ce fait : « il faut tout faire pour l’empêcher de prendre le pouvoir ».

Il a noté que le patron de l’UNDR a appelé les jeunes à s’organiser pour défendre leurs biens, en l’occurrence leurs champs, dévastés constamment par les troupeaux des « néo-éleveurs suivis des massacres entre éleveurs et agriculteurs ». Le programme politique de l’UNDR est assez clair et précis, a-t-il précisé. Il en appelle à la mobilisation contre les fossoyeurs de la démocratie.

Le bureau exécutif de l’Union nationale pour la démocratie et le renouveau clame que son président n’a violé aucun article du Code pénal tchadien. Il a juste dénoncé l’abandon coupable des populations tchadiennes par le gouvernement dans des affrontements intercommunautaires très sanglants.

L’article Tchad : l’UNDR dénonce une cabale contre son président Kebzabo est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *