Djimet Arabi juge essentiel de faire la danse du ventre pour plaire à son maitre Idriss Déby, même quand les cadres du parti MPS jugent inutile de chercher à clouer le député Saleh Kebzabo, à cause de son point de vue sur une situation sociale gravissime.

Cette situation est d’autant honteuse puisqu’elle régit le comportement latent d’un certain politique, qui pense émerger ou se faire une place par des tartuferies aux relents faux.

De quoi se plaint-on ?

D’une situation qui n’a que trop duré. Le conflit agriculteurs/éleveurs s’instaure chaque jour d’avantage à travers tout le Tchad, par le truchement du gouvernement tchadien qui peine à régler les problèmes. Chaque jour des milliers de nos compatriotes meurent, alors que le régime de Déby seul responsable a attisé les divisions pour sa propre politique.

En laissant faire et ne chercher aucune résolution du problème agriculteurs/éleveurs, le gouvernement de Déby fait de la diversion pour détourner les regards sur les vrais problèmes de gouvernance dans notre pays. Tous les organes s’enflamment sur ces sujets depuis plusieurs mois, faisant oublier que notre pays est très mal dirigé. Voilà le vrai problème. Si le gouvernement veut réellement régler ces problèmes, il aurait depuis longtemps légiférer l’essence même du problème, sans doute avec quelques péripéties, mais le problème serait réglé dans son épicentre.

La cabale contre Kebzabo

Depuis qu’il a parlé, le député et président de l’UNDR est cloué au pilori. On lui reproche de dire des vérités qui blessent, et on nous fait servir le fameux problème nord-sud. Qu’a-t-il dit de si grave pour déclencher cette véhémence d’autodérision ?

  • N’a-t-il pas dit ce que tous les Tchadiens, ou du moins ce que la majorité le pense tout bas ?
  • Est-ce qu’il a menti ou inventé les affirmations émises ?
  • N’est-il pas vrai que les administrateurs civils et militaires sont eux aussi éleveurs de bétail ?
  • N’est-il pas vrai que les semences et champs d’agricultures sont dévastés par les bétails ?
  • N’est-il pas vrai aussi que la majorité des administrateurs civils ou militaires sont souvent semi-analphabètes ?
  • En conclusion est-ce que toutes ces affirmations dites par Kebzabo sont fausses ?

La cabale instrumentalisée par le ministre de la Justice est honteuse, car elle n’a aucun autre sens et but en dehors de l’aspect politique néfaste, de surcroit à faire plaisir à Idriss Déby.

Djimet Arabi n’est quelqu’un d’autre de la narration qu’a faite un de nos confrères, le dépeignant en des termes politiquement néfastes, et aux comportements gavroches.

Il a été de toute façon identique à l’effroi, identique à la paresse des faits, puisqu’à chaque fois que le régime Déby est mis à l’étroit, on cherche à faire diversion pour conclure un état de fait, et que celui qui se trouve dans l’adversité est dépeint de manière saupoudreuse à la négation et à la diabolisation.

Au lieu de chercher à salir et déformer les affirmations de Kebzabo, que Djimet Arabi et son régime s’attèlent à régler les problèmes essentiels des Tchadiens, du moins s’ils sont capables, au lieu de chercher à amuser la galerie.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Politique #UNDR/MPS : Abus de pouvoir et arrogance des faits. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *