La situation de l’Armée Nationale Tchadienne (ANT) fait l’objet d’un point de presse, ce lundi 7 décembre 2020, du président du Parti Réformiste (P.R) M. Yacine Abdramane, déclarant que, malgré le rôle très décisif qu’elle joue dans le maintien de la paix, de l’intégrité nationale, de la sécurité et de la stabilité de notre cher pays le Tchad, elle reste négligée, abandonnée et méprisée.

Tout en estimant que l’ANT est prise en otage une petite minorité des officiers qui contrôlent tout et profite de tout (grade, poste et mission) et la majorité des militaires est marginalisée, manipulée et divisée pour que le régime corrompu en place puisse rester longtemps au pouvoir, le président du Parti réformiste, exhorte le Maréchal du Tchad Idriss Déby Iton en tant que chef suprême des armées de mettre fin « à l’injustice, au favoritisme, au népotisme, au clanisme, à la corruption, à la discrimination et au désordre qui s’installe au sein de l’armée nationale ».

  1. Yacine appelle à l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires tchadiens afin qu’ils puissent remplir loyalement leur rôle. « Il est anormal qu’un commandant, un colonel et même certains généraux de l’armée nationale tchadienne qui se déplacent à moto et parfois même à pied. Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas des moyens de déplacement. Et en même temps, on trouve un lieutenant ou un capitaine de la même armée, qui se déplace en voitures de valeurs très élevées. Il est également anormal qu’un militaire qui fait 10 ans ou 15 ans, dans l’armée sans avoir un grade ou un poste de responsabilité, en même temps, on trouve un militaire de la même armée âgé de 30 ans ou 35 ans devient commandant, colonel et même générale et il change les postes comme il veut. Ça, c’est injuste et inacceptable Monsieur le Président de la République », s’insurge le président national du Parti Réformiste (P.R).
  2. Yacine Abdramane invite les militaires tchadiens d’être à la hauteur de leur tâche, tout en demeurant disciplinés, professionnels, apolitiques et en réclamant leurs droits dans la légitimité afin de servir toute la nation tchadienne et non servir un seul homme. Et en même temps, suggère-t-il, aux militaires de rejeter toute forme de marginalisation, de manipulation, de discrimination, de division et de haine et parle qu’au nom du Tchad et non au nom d’un individu.

Le Parti réformiste veut une armée nationale républicaine, dont les membres seront issus de toutes les provinces du pays et selon leur poids démographique respectif. Une armée réellement apolitique et sans allégeance au pouvoir ni à l’opposition, a-t-il conclu.

Tchadanthropus-tribune avec N’Djamena actu

L’article #TCHAD #Politique : Yacine Abdramane un chef d’un parti réformiste met le doigt dans le domaine privilégié d’Idriss Déby. « L’Armée tchadienne reste négligée, abandonnée, méprisée » est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *