Une cérémonie de réconciliation des communautés Mousseye et Foulbé s’est tenue le 1er décembre 2020 dans la sous-préfecture de Pont Carol sous l’égide du gouverneur de la province du Mayo Kebbi Est

Suite aux affrontements meurtriers survenus du 23 au 24 novembre 2020 dans le département de la Kabbia, le gouverneur du Mayo Kebbi Est, Bachar Ali Souleymane a réuni les chefs traditionnels  des deux communautés. Notamment le chef de l’ethnie Mousseye représentant les agriculteurs et le chef de race Foulbé pour éleveurs. Ils ont refait le film des attaques ayant engendré plus de 20 morts et une trentaine de blessés. Le gouverneur a exhorté les différentes parties à se réconcilier.

La cérémonie de réconciliation a eu lieu en présence des leaders religieux et des autorités militaires du terroir. Deux charlatans sont passés aux aveux, ils reconnaissent intimider leur adversaire en reconnaissant avoir utilisé des subterfuges et dit qu’ils sont blindés. Après les auditions diverses, le numéro de la province a demandé de surpasser les différences et de préserver l’unité national. Il invite les éleveurs foulbés et les agriculteurs mousseye à la cohabitation pacifique. Cela passe la tolérance et l’acceptation de l’autre, conseil Bachar Ali Souleymane

D’après le gouvernement, 22 morts avaient été enregistrés au cours de ces violences, notamment 11 dans chaque partie et 34 blessés. Des villages, du bétail et des denrées alimentaires ont également été incendiés.

L’article Tchad : réconciliation des éleveurs et agriculteurs de la Kabbia après les échauffourées est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *