Les faits se sont déroulés dans la matinée du dimanche 20 décembre 2020. Un passager a poignardé mortellement un conducteur de mini bus qui lui aurait demandé de porter un cache-nez

La trentaine révolue et père de 12 enfants, le sieur Mahamat Ahmat Madiri, conducteur de mini bus dans la ville de N’Djamena est mort poignardé par un client à qui il exigeait de porter le cache-nez. Son apprenti a également subit deux coups de poignards. Son diagnostic vital est engagé d’après ses proches.

D’après Zakaria Dakoum, parent des victimes, aux environs de six heures du matin, trois passagers étaient à bord du mini bus. Ces derniers n’avaient pas de masque de protection, renseigne-t-il. C’est alors que l’apprenti leur a demandé de descendre de l’engin, afin d’éviter les tracasseries avec les forces de l’ordre. L’un des passagers n’aurait pas apprécié le ton de l’apprenti. C’est ainsi qu’en descendant du mini bus, celui-ci a sorti le couteau de son fourreau et a donné deux coups de poignards sur la tête de l’apprenti.

Le chauffeur du mini bus a reçu un coup de couteau alors qu’il voulait intervenir. Ce dernier a succombé et en est mort quelques minutes après. Ses proches demandent au gouvernement d’ouvrir une enquête afin de déterminer le mobile du crime.

 

L’article Tchad : un conducteur de mini bus tué pour avoir exigé le port de masque est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *