Le couvre-feu est prorogé de deux semaines à partir de ce 15 décembre 2020, plusieurs internautes ont manifesté leur ras-le-bol. Ils demandent une dérogation sans quoi, une désobéissance civile pourrait suivre

A travers le décret N°2462/PR/2020, le gouvernement a prorogé le couvre-feu nocturne de deux semaines à  partir de ce 15 D2CEMBRE. Les Provinces du Guéra, du Kanem, du Logone Occidental, du Logone Oriental, du Mayo-Kebbi Ouest, du Mayo-Kebbi Est, dans la ville de N’Djamena, à Mandelia, au Logone-Gana et de N’Djamena-Farah à Guitté sont concernées par la mesure.

Dans les provinces du Mayo-Kebbi et Moyen Chari le couvre-feu est fixé de 19 heures 00 à 05 heures 00 du matin. A N’Djamena et les autres localités susmentionnées: de 21 heures 00 à 05 heures 00 du matin.

Suite à cette annonce, les populations ont manifesté leurs mécontentements. Elles demandent au gouvernement une dérogation pour les fêtes de fin d’année. « Si les 24 et 31 la mesure est maintenue, les  populations annoncent une désobéissance civile », déclare un internaute. Les habitants du Moyen Chari quant à eux demandent au gouvernement de revoir les horaires, au lieu de 19 heures à 5 heures, ils souhaitent être au même niveau que les autres. Elles précisent que depuis deux semaines aucun cas de contamination au covid-19 n’a été enregistré.

L’article Tchad : vers une désobéissance civile les 24 et 31 décembre si le couvre-feu est prorogé est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *