Les quotidiens sénégalais, parvenus ce jeudi à APA, traitent essentiellement des manifestations contre le nouvel état d’urgence décrété dans les régions de Dakar et Thiès pour freiner la recrudescence de la pandémie.« La rue +brûle+ le décret présidentiel », titre WalfQuotidien, soulignant l’instauration du nouvel état d’urgence a reçu un « accueil mitigé chez les populations ». « Si les uns estime que cette décisuion vient à son heure, vu l’ampleur des dégâts à Dakar et Thiès, d’autres pensent, en revanche, qu’un respect strict des gestes barrières suffisait pour barrer la            route au virus », écrit le journal. 

« Dakar se rebelle contre le couvre-feu », rapporte Libération qui note que « plusieurs manifestations ont eu lieu mercredi soir (…). Si un calme plat était noté à Thiès, c’était chaud à Dakar. Dans des quartiers comme Médina, Niarry Tally, Grand-Yoff Yeumbeul, Guinaw-Rails Sud, Guédiawaye…, les jeunes sont sortis dans la rue pour affronter les forces de l’ordre ».

Cela pousse EnQuête à arborer cette Une : « Un couvre-feu chahuté ». Dans ses colonnes, le journal fait état de « scènes de colère et des échauffourées, hier soir, dans plusieurs quartiers ». Le ministre de l’Intérieur s’est rendu sur le terrain en compagnie de ces hommes, rapporte EnQuête, soulignant que les défenseurs des droits de l’homme « préviennent contre d’éventuels dérapages ».

L’Observateur revient sur cette même actualité et informe que « la rue (a décrété son couvre…feu » hier nuit. La publication relate « le film d’une intifada sanglante » et signale que « le poste police de Thioaroye (Dakar) +a été+ encerclé, des forces de l’ordre menacées ». Ce qui a poussé le ministre de l’Intérieur à descendre sur le terrain, selon le journal du Groupe Futurs Médias. 

Sous le titre « Chaos et enfer à Dakar » Vox Populis’intéresse aux conséquences du nouvel état d’urgence et écrit : « Embouteillages monstres et émeutes étaient au rendez-vous à Dakar au premier jour de ce couvre-feu ». « La ville bouchée, les automobilistes pris dans le piège. Après-midi et soirée de calvaire pour les Dakarois en quête d’issue pour rentrer chez eux avant l’heure du couvre-feu », poursuit le journal qui signale aussi « des échauffourées entre et policiers ». 

Le président Macky Sall fait fi de ces échauffourées et demande une « application rigoureuse » de l’état d’urgence, écrit Le Soleil. En conseil des ministres, le président de la République a invité à « bannir tout rassemblement inapproprié au sein des ministres et structures publiques », écrivent nos confrères.

Pendant ce temps, « Macky Sall prend tous les pouvoirs », annonce Libération qui arbore à sa Une le document de modification de la loi relative à l’état d’urgence et à l’état de siège.

Le Quotidien s’intéresse à la hausse du taux de létalité de la Covid-19 et arbore cette titraille : « Les faits d’une bombe. Diourbel, Kaolack, Matam, etc., autres foyers en ébullition » après Dakar et Thiès. 

« +L’heure est grave+ ! C’est ce que traduisent les chiffres de la pandémie. Ce mercredi, 5 décès annoncés par le ministère de la Santé portent à 433 le nombre de victimes de la Covid-19. Depuis la 53e semaine, 34 décès liés à la maladie ont été enregistrés (…) », rapporte le journal.

L’article Les manifestations contre l’état d’urgence alimente les quotidiens sénégalais est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *