Le  DG de l’Agence nationale d’investigation financière (ANIF) a informé ce 2 février 2021 que des attaques cybercriminelles visant des entreprises et des personnes ont été signalées au Tchad. C’était au cours d’une communication faite en présence du procureur de la république

Trois hypothèses ont été évoquées adoptés par les hackers, informe, Souleymane Abdelkerim, directeur général de l’ANIF. En premier il évoque la piste des usagers dont les comptes sont vidés parce qu’ils communiquent les références de cartes bancaire pour effectuer des achats sur des faux sites de vente en ligne. Le deuxième procédé est le piratage des et le contrôle des messageries électroniques (Gmail,Twitter,Facebook…) En troisième position, il dénonce l’arnaque sur la toile. Les internautes aux faux profils entrent en contact avec d’autres, font des propositions de business, sous la base de faux documents et demandent en contrepartie de l’argent, après avoir perçu cet argent, ils disparaissent. L’ANIF exhorte à plus de vigilance pour l’achat des produits sur internet, les réservations d’hôtels et sur la communication des informations personnelles.

Il informe que des plaintes ont été déposées par des personnes physiques et morales auprès du parquet et de l’ANIF. Le procureur assure que des travaux sont en train d’être menés pour mettre en déroute ces délinquants. Il recommande aux établissements bancaires d’intensifier les campagnes de sensibilisation et de faire installer des caméras de surveillance a côté des distributeurs automatiques des billets.

Le procureur de la république, Youssouf Tom a précisé que la cybercriminalité est punie par les articles 429, 434 et 440 du Code pénal tchadien. Une peine d’emprisonnement de d’1 à 5 ans une amende de 10 millions de FCFA.

L’article Tchad : des attaques cybercriminelles signalés par l’ANIF et le parquet est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.