C’est au cours d’un point de presse que le coordonnateur national de ce collectif, HAMLA DOUKSIA SENGHOR a déclaré que les autorités sont en train d’endormir la jeunesse tchadienne. Car, depuis le mois de janvier dernier le dossier d’intégration des jeunes n’avance pas. Selon SENGHOR, les marches et les manifestations sont reconnues par la constitution. Par conséquent insiste-t-il, les jeunes doivent marcher pour exprimer leur mécontentement face à la promesse non tenue d’Idriss Déby.

Il est clair d’ailleurs comme toujours, le pouvoir MPS ne raconte que du vent quand il s’agit de concrètement définir les objectifs et les atteindre. Pour des buts électoralistes, Idriss Déby fait des promesses à cette jeunesse, sans toutefois consulter la fonction publique et savoir exactement les places capables d’accueillir ces jeunes-là. Bref, le pouvoir d’Idriss Déby a toujours procédé ainsi. Mensonge, délation, intrigues, simplicités en jouant sur le temps et en achetant les consciences.

La jeunesse tchadienne doit s’organiser à faire dégager ce régime qui n’est pas celui de l’avenir du peuple tchadien.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Intégration de 20 000 jeunes : Le collectif des associations et mouvements de jeunes du Tchad organise le 10 février 2021 une marche pacifique sur toute l’étendue du territoire national. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.