Le Centre d’études pour le développement et la prévention de l’extrémisme (CEDPE), a rendu public ce 09 février, un sondage qu’il a fait en prélude à l’élection présidentielle du 11 avril 2021

Le centre informe qu’il est parti sur la base de 1359 échantillons. Recensés dans les 10 arrondissements de la cité capitale. Le sondage a ciblé entre autres, les chômeurs, les médecins, les retraités, les conducteurs de motos-taxis, les commerçants, les éleveurs, chauffeurs, ménagères, des techniciens du bâtiment, les artistes et ingénieurs.

Le CEDPE révèle, 80,42 % des personnes ciblées pour le sondage sont régulièrement inscrites sur les listes électorales, 74,76%  de ce nombre est prête à se rendre aux urnes le 11 avril prochain. D’après les explications du président du CEDPE, Dr Ahmat Yacoub Dabio, à la question de savoir si les tchadiens attendent un impact dans leur vie quotidienne après la prochaine élection présidentielle, 70,18% des citoyens ont fait savoir qu’ils n’attendent rien.

Quant aux attentes, 20,22% des 1359 attendent du prochain chef d’Etat, une gestion efficace des conflits intercommunautaires. 16,4% est favorable à la lutte contre la corruption, 15,16% pour la justice et les droits de l’Homme, 13,31% pour la paix et la sécurité, 8,31% pour une meilleure politique de développement et 6,45% pour l’amélioration de la politique sanitaire.

Certaines personnes par contre estiment que certains candidats contesteront le verdict des urnes. 50,63% des citoyens retenus pour cette étude doutent de la crédibilité de cette élection.

Le CEDPE fait savoir que les prochaines études prévues aux mois de mars et avril s’étendront à d’autres villes. Il invite le gouvernement à prendre acte de ce premier sondage pour sensibiliser la jeunesse dans l’optique d’éviter les incidents post-électoraux.

L’article Tchad : un sondage en vue de la prochaine élection présidentielle a été présenté est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.