La plateforme AfricTivistes annonce le déploiement, pour 2021 et 2022, de son projet Local Open GovLab (LOG) dans quatre pays ouest-africains.La ligue africaine des cyber-activistes et blogueurs pour la démocratie (AfricTivistes) entend jouer pleinement son rôle pour la transparence dans la gouvernance locale. Le lancement du LOG, un laboratoire d’innovation et de participation citoyenne, va « contribuer à la création de collectivités locales modèles » en termes de transparence.

« AfricTivistes va déployer le Local Open GovLab dans le cadre de sa Programmation stratégique 2021-2022. C’est un projet qui vise à appuyer, outiller, former et accompagner les administrations locales à intégrer le numérique pour une politique de transparence budgétaire, une politique de gouvernance ouverte et d’administration inclusive, l’accès à l’information, et la co-création avec des dynamiques citoyennes », ont expliqué les initiateurs dans un communiqué parvenu lundi à APA.

Pour cette première phase, le projet va démarrer dans quatre pays de la sous-région : le Sénégal, la République de Guinée, la Guinée Bissau et le Niger. « Les différentes collectivités locales de ces pays peuvent ainsi candidater pour pouvoir bénéficier des avantages de Local Open Government (LOG) », a souligné AfricTivistes, une organisation créée en 2013 « pour mettre en réseau tous les acteurs de changement » du continent.

Elle ajoute que les maires des différentes collectivités locales retenues seront invités à prendre part à l’atelier de lancement qui sera organisé à Dakar, la capitale sénégalaise, sans indiquer de date. Mais elle note que c’est à cette occasion que les conventions de partenariat entre AfricTivistes et les mairies sélectionnées seront signées. A terme, huit collectivités territoriales sont retenues, notamment deux par pays, suivant des critères d’éligibilité.

Ainsi, la collectivité locale dont la candidature est acceptée accueillera un Volontaire AfricTivistes pour la Gouvernance Locale Ouverte (VAGOA), dans une mission de six mois. Celui-ci va se charger d’accompagner la collectivité dans un domaine spécifique en tenant compte de ses besoins prioritaires.

« Si de jeunes Africains grandissent dans un environnement de gouvernance locale ouverte, à leur maturité citoyenne, ils auront une relation différente avec l’administration publique et avec la démocratie », a déclaré Cheikh Fall, président de AfricTivistes.

L’article AfricTivistes : un programme de gouvernance lancé dans quatre pays est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *