Emmanuel Macron a fait une déclaration relative aux répressions exercées sur les manifestants ce mardi 27 avril 2021. Le président français a fermement condamné les violences exercées sur les marcheurs

Le patron de l’Elysée rappelle, qu’il s’est rendu la semaine dernier à N’Djamena pour soutenir un processus de transition qui doit ouvrir la voie de la démocratie et de la stabilité du Tchad. « Je suis pour une transition pacifique démocratique, inclusive. Je ne suis pas pour un plan de succession», a-t-il confié en ajoutant que la France ne sera jamais aux côtés de celles et ceux qui forment ce projet

Le président français a condamné, la répression des manifestations et les violences qui ont eu lieu ce matin au Tchad et demandent la cessation de toutes les formes de violences. Il exhorte la junte au respect des résolutions : « Nous appelons au respect des engagements qui ont été pris par le Conseil militaire de transition. Celui d’une transition pacifique, inclusive sur le plan politique ».

« Le temps est venu de lancer un dialogue politique national, ouvert à tous les Tchadiens. C’est ce qui est attendu aujourd’hui du Conseil militaire de transition et c’est la condition même de notre soutien ». Le président français a souhaité que le dialogue soit ouvert à toutes les forces politiques tchadiennes, conduit par un gouvernement civil d’union nationale et devant mener le pays à des élections dans un délai de 18 mois.

L’article La France préoccupée par les violences exercées sur les manifestants est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *