Le Maroc déplore l’attitude de l’Espagne, qui accueille sur son territoire le chef du front polisario, Brahim Ghali « poursuivi pour des crimes guerre sérieux et des atteintes graves aux droits de l’Homme », indique dimanche un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères.« Le Royaume exprime sa déception à l’égard de cet acte contraire à l’esprit de partenariat et de bon voisinage, et qui concerne une question fondamentale pour le peuple marocain et ses forces vives », souligne la même source

Selon le ministère, « l’attitude de l’Espagne suscite une grande incompréhension et des interrogations légitimes ».

« Pourquoi le dénommé Brahim Ghali a été admis en Espagne en catimini et avec un faux passeport ? Pourquoi l’Espagne a jugé utile de ne pas en aviser le Maroc ? Pourquoi a-t-elle a opté pour son admission sous une fausse identité ?  Pourquoi la justice espagnole n’a pas encore réagi aux nombreuses plaintes déposées par les victimes ? s’interroge le ministère des AE.

Et de rappeler que l’Ambassadeur d’Espagne à Rabat a été convoqué au siège du ministère des Affaires étrangères « afin que lui soit communiquée cette position et pour exiger de lui les explications nécessaires sur l’attitude de son gouvernement ».

Il est à signaler que le chef du Polisario, Brahim Ghali, a été hospitalisé en Espagne après avoir été contaminé par le coronavirus. Il a été admis dans un hôpital en Espagne, très exactement à Logroño, près de Saragosse.

Ghali fait l’objet de plusieurs plaintes déposée en Espagne par l’Association sahraouie pour la défense des droits de l’homme (Asadedh). Cette dernière a déposé un mémoire auprès de la Haute Cour pour demander à ce que le chef du Polisario soit auditionné et qu’il ne puisse pas se soustraire à la justice espagnole.

Asadedh l’accuse de génocide, de terrorisme, de disparitions forcées, d’assassinats et de viols.

Vendredi, la cheffe de la diplomatie espagnole Arancha González Laya a affirmé que l’hospitalisation à Logroño du patron du Polisario, Brahim Ghali, n’aura pas d’impact sur « les excellentes relations » entre l’Espagne et le Maroc. La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, a fait cette déclaration à la presse, à l’issue d’une réunion à Madrid avec son homologue palestinien Riad Al Maliki.

Après avoir confirmé la présence de Brahim Ghali sur le sol espagnol « pour des raisons strictement humanitaires », Arancha González Laya a déclaré: « bien sûr que cette question n’entrave, ni ne perturbe les excellentes relations que l’Espagne entretient avec le Maroc », ajoutant que le Maroc est « un voisin, un ami et un partenaire privilégié » dans tous les domaines et « cela ne change pas ».

L’article Le Maroc déplore l’attitude de l’Espagne d’accueillir le chef du polisario Brahim Ghali sur son territoire est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *