D’après le porte-parole du Conseil militaire de transition, Azem Bermandoa le leader du FACT, Mahamat Mahadi Ali et ses éléments auraient retranché vers le Niger après les combats contre les forces de défense et sécurité

Suite à cela, le Tchad a demandé la collaboration du Niger pour capturer Mahamat Mahadi Ali, leader du Front pour l’alternance et la concorde (FACT), la force politico-militaire directement impliquée dans la mort de l’ancien président, Idriss Deby Itno. Le Conseil militaire de transition a refusé tout dialogue et promet capturé le leader des insurgés.

D’après RFI, de source officielle du Niger, ont affirmé que le pays coopère pleinement avec le Tchad. Selon cette même source, les forces armées des deux pays sont en contact permanent. Quelques arrestations ont déjà eu lieu, sans précision sur leur nombre pour l’instant, au niveau de Dirkou.

Pour RFI, ces sources proches du dossier ont avancé la raison d’Etat pour justifier cette collaboration et rappellent que les deux pays sont membres du G5 Sahel.

Le 25 avril dernier, le porte-parole de l’armée tchadienne, Azem Bermandoa affirmait que certains éléments du FACT ont retranché au Niger. Il a refusé le dialogue pour un cessez-le-feu pour demander la collaboration du Niger.

L’article Le Niger accepte la collaboration du Tchad dans la lutte contre FACT est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *