Selon le porte-parole du Conseil Militaire de Transition (CMT), le général de brigade Azem Bermendoa Agouna, l’hélicoptère MI24 a plutôt connu une panne technique ayant cause son crash contrairement à la thèse avancée par les rebelles comme quoi l’appareil a été abattu. Dans son communiqué, l’armée reconnait une incursion des rebelles dans la localité de …Tchadinfos.com

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *