Dans une déclaration du 27 avril 2021, le représentant et vice/président de l’Union européenne Joseph Borell a condamné les répressions exercées sur les manifestants à N’Djamena et à Moundou

Dans sa déclaration, le représentant de l’U.E indique la manifestation doit être garantie et condamne l’usage de la force et des armes par les forces de l’ordre: « l’Union européenne condamne fermement la répression des manifestations au Tchad. La liberté d’expression et de manifestation doit être garantie et l’action des forces de sécurité proportionnée. »

«  La cessation de toute forme de violence est l’une des conditions essentielles pour faciliter un environnement propice au dialogue national, première étape indispensable pour définir les bases d’un contrat social renouvelé. », estime Joseph Borell

L’Union européenne réitère l’importance d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel et d’une transition civile d’une durée limitée qui doit garantir le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales et aboutir à des élections crédibles et inclusives. L’Union européenne rappelle son attachement à la stabilité et l’intégrité territoriale du Tchad

Cette réaction fait suite aux répressions de manifestations d’hier qui a causé la mort de plusieurs personnes et de nombreux blessés.

L’article Tchad : l’Union européenne a condamné la répression sur les manifestants est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *