L’union des Forces de la Résistance (UFR) est surprise par la rapidité avec laquelle un conseil militaire de transition a été formé. Non seulement cet organe est anticonstitutionnel, car érigé en lieu et place des textes organiques de la République mais il aussi illégitime. 

L’UFR rejette en conséquence cet organe créé de toutes pièces, sans aucune consultation des acteurs majeurs de la crise actuelle. Elle exige une concertation préalable de toutes les parties préoccupées par la sortie de crise pour mettre en place des institutions et organes qui garantissent la paix véritable, la réconciliation nationale et l’unité des populations du Tchad. Afin de parer au vide institutionnel créé et entretenu par le régime MPS, la structure provisoire qui est appelée à gérer les missions minimums de l’État doit organiser dans un délai de trois mois maximum une table ronde pour définir et mettre en place les organes de transition. La complexité des problèmes de notre pays conseille le consensus sur tous les projets politiques qui engagent l’avenir de la Nation. Aucun homme, aucun groupe de personnes encore moins un petit club de généraux félons ne peut s’arroger ce droit. L’UFR, fort de son expérience de lutte pour la libération du Tchad de l’oppression et de l’injustice, ne permettra pas un autre système de Déby sans Déby.

Fait à Doha, le 20 Avril 2021.

Le Porte-Parole de L’UFR

Youssouf Hamid

L’article #TCHAD #Politico-militaire : Communiqué de presse de L’UFR – Le Tchad n’est pas une monarchie, et l’UFR rejette ce conseil militaire de transition. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *