C’est ce soir, dans la nuit de jeudi 22 avril à vendredi 23 avril 2021, que le président français Emmanuel Macron et sa délégation sont arrivés à N’Djamena pour assister ce vendredi 23 avril 2021 aux obsèques de feu Idriss Déby Itno.

C’est cette nuit que selon certaines sources, le président français rencontrera l’auto proclamée président du conseil militaire de transition Mahamat Idriss Déby alias Kaka. 

Bien avant cette entrevue parrainée par l’ami personnel de la dictature Jean Yves LeDrian, les autorités françaises ont déjà reconnu l’usurpation du pouvoir qui semble être la continuité du régime Déby père.

Sur place, l’opposition politique démocratique, la société civile, les forces vives tout comme la diaspora sont vent debout contestant ce qui semble être comme un coup d’état adoubé par la France.

Le protocole avance que le président français a prévu de prendre la parole pendant les obsèques d’Idriss Déby et fera un discours.

Macron rencontrera-t-il l’opposition et la société civile? Jusqu’à présent aucun protocole ne le stipule dans son chronogramme. Les autorités françaises acquises aveuglement au régime MPS ont décidé unilatéralement d’être du côté des autocrates, que du peuple tchadien.

Pour assoir l’alternance, le peuple tchadien devra choisir sa lutte, car elle seule peut libérer notre pays du joug de l’impérialisme françafricain, et adhérer à la prospérité du développement national. La France est partisane, fort malheureusement du mauvais côté.

Dans l’élan de l’arrivée de Macron à N’Djamena, comme pour lancer un avertissement, Barkhane verrouille les positions de FACT pour que l’aviation militaire vienne bombarder les positions de FACT.

De sources dignes de foi, la tête de Mahadi Mahamat Ali est mise à prix. « Il faut venger le maréchal Idriss Déby semble dire certains décideurs de l’armée » avec le truchement des éléments français par leurs avions de reconnaissance.

Rien que dans la journée et l’après-midi de ce jeudi 22 avril 2021, les éléments de FACT ont été bombardés provoquant de la casse sur quelques membres réunis pour se consulter. Heureusement leur chef a pu échapper à ce bombardement par deux fois. 

« Les renseignements tchadiens observent tous ces déplacements, et écoutent ses conversations téléphoniques », précise une source qui requiert l’anonymat au sein de l’armée. « Ils ont juré de venger le président Idriss Déby par le chef de FACT Mahadi, renchéri la même source.

L’histoire retiendra que c’est toujours la France exécutive qui se mêle des problèmes dans les pays qu’elle a eue comme colonie. Au Tchad, le peuple tout entier la tient comme responsable des maux qui minent les Tchadiens.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Politico-Militaire : Emmanuel Macron arrive à N’Djamena au moment où Mahdi le président du FACT fait l’objet de bombardements ciblés. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *