Le directeur national de campagne du candidat du consensus, Mahamat Zen Bada, a réagi jeudi à un rapport de l’organisation Human Rights Watch (HRW). Il a dénoncé une « offensive médiatique » contre le Tchad sous couvert d’une ONG et a fait une mise au point.

Dans son rapport, HRW appelle les autorités à mettre fin aux mauvais traitements et aux passages à tabac, ainsi qu’à respecter le droit de réunion et enquêter sur les abus. « Les autorités devraient respecter les libertés d’expression et de réunion, veiller à ce que la police fasse preuve de retenue lors des manifestations de l’opposition, et enquêter d’urgence sur l’agression mortelle contre la famille d’un dirigeant de l’opposition et sur d’autres allégations d’abus » exhorte Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch.

Mahamat Zen Bada estime que le rapport de HRW ne respecte pas le contradictoire, et met en lumière un « parti-pris flagrant ». Il ajoute que ce moment précis est choisi par HRW pour « faire de la publicité mensongère sur le processus électoral en cours » pour « jeter le discrédit »

Zen Bada souligne que « toutes les équipes de campagne des candidats jouissent de toutes les libertés de mouvement, de rassemblement et d’expression », ajoutant qu’aucune restriction sanitaire ou sécuritaire n’est imposée en dehors des messages d’appel à la vigilance en lien avec la pandémie.

Le directeur national de campagne du candidat Idriss Deby relève que le processus électoral en cours a été inclusif et est irréversible dans son déroulement. 

Tchadanthropus-tribune avec Alwihda info

L’article #TCHAD #Politique : Le rapport de Human Wright Watch qui dérange le MPS, Idriss Déby et Zène Bada. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *