Quelques femmes se sont réunies ce 28 avril 2021, tenant des banderoles et en direction du siège des Transformateurs de N’Djamena, pour manifester contre la mort d’une dame survenue au cours des manifestations du 27 avril 2021

D’après les manifestantes, c’est Succès Masra qui serait à l’origine de la mort, de Halima Amadou. Une policière à la retraite qui aurait été extirpée d’un : « véhicule de transport en commun pour être lynchée. Ce qui a entrainé sa mort quelques heures plus tard ». Ces femmes réunis dans le 7ème arrondissement de N’Djamena, entendaient se rendre au Q.G des Transformateurs. Mais elles ont été dispersées par le Groupement mobile d’intervention de la police nationale (GMIP)

Cette dispersion fait suite à l’interdiction de la marche dite pacifique de l’ « Association d’appui pour les initiatives locales », par le ministre de la Sécurité publique, Souleyman Abakar Adam

Les banderoles que tenaient la centaine de femmes portaient les mentions : « le criminel Masra doit être traduit à la justice » ; « Succès Masra de diviser les tchadiens. La paix n’a pas de prix »

D’un autre côté les mêmes femmes brandissent des messages en soutien au Conseil militaire de Transition.

Rappelons que dans une déclaration du 28 avril 2021, le Conseil militaire de transition a condamné la répression violente des manifestants, et demande l’ouverture d’une enquête pour déterminer les responsabilités.Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *