Les Etats Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie ont appelé le gouvernement de transition libyen au respect des dates des élections législatives et présidentielles du 24 décembre prochain.Ces chancelleries occidentales, appellent le gouvernement de transition dirigé par Abdelhamid Dbeibah, de faciliter la tenue des  « élections du 24 décembre et à approuver la Constitution et le cadre légal pour ces élections d’ici le 1er juillet », dans une déclaration commune.

Ces cinq ambassades demandent qu’en plus « des dispositions politiques et sécuritaires » que « les préparatifs techniques et logistiques essentiels » à la tenue de ces élections soient pris.

Afin de sortir de la crise politique et de l’insécurité qui minent le pays depuis plus d’une décennie, un exécutif provisoire a été installé en février à Genève sous l’égide de l’Organisation des Nations unies (Onu). Il a ensuite bénéficié d’un vote de confiance « historique » du Parlement le 10 mars dernier.

Le gouvernement de transition avait pour mission de s’atteler à la tenue de ces joutes d’ici la fin de l’année pour aller vers une « Libye unifiée, démocratique et souveraine ». Mais jusqu’à présent, il n’a toujours pas entamé les préparatifs pour l’organisation de ce double scrutin qui représente pourtant la raison même de sa désignation.

Pour ces représentations diplomatiques, l’heure n’est pas de « perturber les organes compétents et retarder la tenue des élections » sous peine de remettre en cause le planning fixé par le Conseil de sécurité de Onu.Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *