Plus les jours passent, plus les choses se précisent et l’étau français sur la gouvernance du Tchad, devenu une colonie en 2021, est évident, invraisemblable et très choquant.
 
L’Ambassade de France est devenue le siège de l’équipe qui gère le Tchad. Convocations de leaders de la Société Civile, échanges avec d’autres, propositions de poste pour certains. Conseils et/ou ordres. La même démarche a été conduite pour la formation du gouvernement. La France a placé ses hommes. Elle s’occupe actuellement de la composition du Conseil National de Transition composé de 93 personnes qui aura le rôle d’une Assemblée Nationale.
 
Tous les membres seront nommés par le Président du CMT. Certains membres de la Société Civile qui dénonçaient l’illégalité du CMT, ont reçu des propositions des français pour être pris dans ce Conseil National de Transition.
 
Ainsi les plans sont désormais clairs.
 
La France a positionné Mahamat Idriss Deby à la tête du CMT pour continuer le système Deby qui lui convenait parfaitement. Elle a fait ce choix et compte s’y maintenir.
 
Pour cet objectif, elle manœuvre pour tromper et endormir les Tchadiens. La transition ne sera pas de 18 mois, elle sera prorogée jusqu’à ce que Mahamat Idriss Deby ait 40 ans pour qu’il soit candidat. Les prétextes pour cette prorogation sont déjà avancés l’air de rien. Des sucettes sont données aux naïfs qui veulent bien y croire ; il en ait ainsi, de la soi-disant, non présentation aux élections présidentielles des membres du CMT.
 
La mission du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine était une grosse mascarade .L’objectif était d’appuyer le Coup d’Etat organisé par la France. Son analyse de la situation au Tchad est méprisable et, plus que jamais, les Tchadiens doivent se lever contre la volonté de les écraser, de prendre en main leur destinée.
 
On peut souligner que le Conseil de Paix et Sécurité n’a pas dit un mot sur la France, sur son rôle déterminant et sur son ingérence dans les crises internes au Tchad. Mieux, elle a passé sous un silence lourd et terrible, les actions initiées ouvertement par les responsables français en lieu et place des autorités tchadiennes.
 
De fait, une tutelle politique et administrative est conduite par un staff installé à l’Ambassade de France. Le CSP de l’UA a aussi évité de rencontrer un seul responsable militaire, aucun des poids lourds militaires de l’armée n’a été sollicité pour échanger avec eux. Tout cela n’est pas un oubli.
 
L’heure est grave. Ainsi la création d’un Ministère de la Réconciliation et du Dialogue est un simple bluff. Le ministre en charge a déclaré qu’il ne savait pas grand-chose de la feuille de route de la Réconciliation et du Dialogue. Il attend qu’on le lui dise.
 
Il avance que tout le monde est concerné mais, en même temps, le Président du CMT a estimé que « le FACT est une organisation terroriste et que Mahadi doit être arrêté. » Seuls des ralliements seront acceptés.
 
Les experts français qui ont, en charge, la consolidation du pouvoir du CMT, planchent pour empêcher, neutraliser, contrarier tous les plans, de tous les autres prétendants, ceux qui pensaient pouvoir tenter leur chance dans le cadre d’élections libres et transparentes.
 
Qui peut croire que des gens qui organisent un putsch, mieux, qui se sont emparés du Tchad et qui le pilotent selon leurs seuls intérêts, vont céder la place à un homme politique élu. Ne rêvons pas ! Quand en 2021, des autorités politiques françaises se sont positionnées pour assumer une recolonisation du Tchad ; qui peut croire qu’avec un tel acte posé à la face du monde, ces gens vont demain organiser des élections pour permettre au peuple tchadien d’élire le dirigeant qu’il souhaite ?
 
Déjà, on a orienté le Président du CMT a passé commande de nouveaux équipements militaires auprès de sociétés françaises.
 
Autre chose ; le lundi 19 avril 2021, juste avant l’annonce officielle de la mort de Deby. 2 grands blindés ont fait irruption au Trésor public et d’importantes sommes d’argent ont été extraites. Pour le compte de qui ?
 
L’heure est grave et tous les leaders listés ci-dessus sont mis hors de course par le gouverneur de la colonie Tchad. Personne ne doit déranger le schéma prévu. Et ce sont des messages pleins de menaces qui sont délivrés à ceux qui, en recevant des mots d’ordre, des injonctions de faire ceci ou de ne pas faire cela, expriment leur indignation au comité de l’Ambassade de France. « Le rapport de force ne vous est pas favorable ! » a lâché le boss au QG du gouvernorat.
 
Le Tchad est à la croisée des chemins dit-on ! Certes, il l’est, aussi, il est important que tous les leaders qui ont fait beaucoup de sacrifices, qui ont souffert en exil, qui ont aussi perdu beaucoup de leurs hommes dans la lutte contre la dictature d’Idriss Deby, le comprennent sérieusement.
 
En allant, au Niger, le Président du CMT a pris la canne de Feu Idriss Deby. Est-ce par hasard?

LA REDACTION DE ZOOMTCHAD

L’article #TCHAD #France #Politique : VOICI CEUX QUE LA FRANCE NE VEUT PAS VOIR JOUER UN RÔLE IMPORTANT AU TCHAD. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *