Le nouvel homme fort de N’Djamena, Mahamat Idriss Déby, cherche à éviter une alliance entre les forces rebelles et la communauté toubou, installée à cheval entre le Tchad et le sud libyen.

Mahamat Idriss Déby (Kaka), fils du défunt président tchadien Idriss Déby, est le chef du Conseil militaire de transition. Chef du Conseil militaire de transition (CMT) tchadien depuis la mort de son père Idriss Déby, le 20 avril, Mahamat Idriss Déby, dit “Kaka”, cherche des interlocuteurs au sein de la communauté Toubou, qui vit à cheval entre le nord du pays, le Fezzan (grand sud libyen) et le Niger. Il a donc demandé à l’ex-président Goukouni Weddeye de mener prochainement une mission de bons offices dans la région.

Fils d’un chef traditionnel Toubou, natif de Zouar dans le massif du Tibesti, l’ancien chef de l’État y avait plusieurs fois été envoyé comme émissaire ces dernières années par Idriss Déby, avec un succès aléatoire. Il connaît aussi bien la Libye où il a longtemps vécu en exil et où il avait même tenté, toujours pour le compte de Déby, de désamorcer les tensions entre Toubou et Touareg à Oubari et Sebha, en 2014. En vain : les deux communautés avaient finalement signé un fragile accord de paix sous l’égide de l’Italie, en 2015.

Les objectifs de “Kaka” – qui avait lui-même participé, au nom de son père, à une médiation dans le nord du pays en novembre 2019 – sont doubles. Il cherche d’abord à éviter une résurgence des revendications indépendantistes chez les Toubou du nord du pays. Surtout, il veut empêcher les multiples groupes rebelles tchadiens qui ont fait du sud libyen leur base arrière, à commencer par le Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) – dont l’offensive du 11 avril a provoqué la mort d’Idriss Déby -, de s’allier aux groupes armés Toubou libyens. Incontournables dans le Fezzan, ces derniers pèsent lourd dans les très mouvantes alliances militaires locales. La plupart sont désormais affiliées – du moins sur le papier – aux autorités de Tripoli, qui disputent la région à l’Armée nationale libyenne (ANL) de Khalifa Haftar (Africa Intelligence du 26/04/21).

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

L’article #TCHAD #Libye : “Kaka” veut tendre la main aux Toubous du nord et du Fezzan libyen. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *