La Côte d’Ivoire, qui fait face à un déficit d’électricité de plus de 200 mégawatts, «recherche des investisseurs» pour renforcer son mix énergétique, notamment avec les énergies renouvelables.

Cet appel a été lancé, vendredi, par le ministre de la Promotion de l’Investissement et du développement du secteur privé, Emmanuel Esmel Essis, à l’occasion d’un mini-forum économique ivoiro-français, tenu au siège du Patronat ivoirien, à Abidjan.    

« Au niveau énergétique, bien qu’autosuffisante en électricité, la Côte d’Ivoire attend réaliser des investissements dans le but d’accroître la capacité installée de 2.300 MW à 4.000 MW et de faire face aux besoins futurs de l’industrie », a dit M. Emmanuel Essis dans un discours.

Il a noté que « dans ce secteur, les opportunités existent dans les énergies renouvelables où l’Etat de Côte d’Ivoire recherche des investisseurs pour la construction et l’exploitation de mini-barrages hydroélectriques, de centrales solaires photovoltaïques et de centrales à biomasse ». 

« L’exploitation des réserves de pétrole et de gaz estimées respectivement à plus de 100 millions de barils et à 30 milliards de mètres cubes offre de réelles opportunités d’investissements dans l’exploration, la fourniture d’équipements, la production, le raffinage, le stockage, le transport et la distribution d’hydrocarbures », a-t-il ajouté.  

Ces ressources, notamment le gaz, nécessaires au fonctionnement des centrales thermiques, « fournissant environ le tiers de la production nationale d’électricité », a fait observer M. Essis face à des chefs d’entreprises françaises.  

Avec plus de 825 millions d’euros d’investissements privés directs agréés au CEPICI, le Guichet unique de l’investissement en Côte d’Ivoire, de 2013 à 2020, la France se hisse au premier rang des pays pourvoyeurs d’IDE (Investissements directs étrangers) enregistrés par cette institution.

L’article La Côte d’Ivoire «recherche des investisseurs» pour renforcer son mix énergétique est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *