Mesdames, messieurs,

Vous trouverez ci-joint une communication qui a été envoyée au bureau du Procureur ce jour même concernant le Tchad.

Profitant de l’entrée en fonction du Procureur monsieur Karim Khan, nous désirons l’interpeller sur la commission de crimes relevant de la compétence de la Cour au Tchad.  Les crimes de guerre commis dans le cadre des conflits entre l’armée nationale du Tchad et Boko Haram et le FACT demeurent impunis à ce jour, et cette impunité s’étend maintenant aux crimes contre l’humanité commis par la junte militaire ou CMT contre sa population, depuis sa prise du pouvoir le 20 avril dernier.

Cette impunité doit cesser sans délai, et le nouveau Procureur de la CPI doit agir sans délai afin de passer un message clair aux autorités tchadiennes que la commission de crimes relevant du Statut de la Cour ne sera plus tolérée.

Au nom des organisations des droits de l’homme tchadiennes mentionnées dans cette lettre, nous avons l’intention d’effectuer un suivi serré des activités du Procureur, afin de s’assurer que la situation du Tchad, état signataire du statut de Rome, ne soit pas négligée par la CPI.

Nous sommes évidemment à votre disposition si de plus amples informations au sujet des présentes étaient nécessaires.

Cordialement,

Philippe Larochelle, Avocat

[email protected]

T 514.866.3003, poste 228

F 514.866.2929

LAROCHELLE 338, St-Antoine Est, bureau 300

AVOCATS Montréal (Qc) H2Y 1A3

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Diaspora #CPI : La diaspora tchadienne à travers le monde et ses conseils ont établi le contact avec la CPI. (Lire la correspondance) est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *