De source concordante, l’inspecteur général de l’État Issa Abdelmamout a signé 3 documents remettant en cause les faux contrats qui liaient dans un 1er temps l’entreprise Ytou, et ensuite l’entreprise MHM à la mairie de Moundou.

L’IGE a adressé dans un 1er temps une correspondance le 21 janvier 2021 au gouverneur de Moundou pour évoquer la suspension desdits contrats que certaines entreprises illicites avaient avec la mairie.

Le 04 mai 2021, l’IGE a encore signé une décision adressée à la mairie de Moundou afin de respecter le code de marché public.

Et le 1er juin 2021, voyant que la Mairie de Moundou tergiverse dans ses attitudes ne respectant pas les lois de la république, l’IGE a convoqué à N’Djamena les 3 personnalités (Maire de la ville, trésorier de finance de la ville et délégué de finance) pour audition.

Le service contentieux de l’IGE les a auditionnés et a décidé que les taxes soient collectées par la mairie de Moundou et reversées au trésor public, sous le contrôle des délégués des finances. Mais dès son retour à Moundou, le maire de la ville a lancé un autre faux appel d’offres de collecte pour contrer les décisions de l’IGE.

C’est dire que les voleurs de la république n’ont plus peur tellement que l’impunité est plus que réelle au Tchad. La Mairie de Moundou daigne de cette manière de ne pas reconnaitre les décisions de l’État à travers l’IGE.

La guerre entre l’IGE et la mairie de Moundou semble être déclarée.

Les commerçants qui payent illégalement les taxes doivent ester en justice tout ce qu’ils payent illégalement afin que l’État entre dans ses droits.

3 SCAN0007

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #IGE : L’inspection générale de l’État somme la société MHM de restituer les taxations à la mairie. (Lire documents) est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *