Selon nos sources à N’Djamena, le nommé colonel de l’armée Ahamat Daoud Garim a usé de son rang au sein du système depuis Déby père jusqu’au CMT aujourd’hui, pour occuper manu militari, la concession de Ousman Abderaman depuis plusieurs années.

L’investigation menée fait ressortir que ledit colonel Ahamat Daoud Garim a occupé et transformé la grande maison familiale de Ousman Abderaman en une école privée, avec laquelle il continue de faire ses affaires. Il a d’ailleurs procédé à changer les papiers au cadastre et tient mordicus que cette maison lui appartient.

L’affaire Estée en justice n’a pas fait entendre raison à ce colonel, car de par son influence, il a pu corrompre juge et magistrat, soufflant le chaud et le froid pour intimider quiconque qui voudrait trancher cette affaire en faveur de la justice et la raison.

Lundi dernier, sans scrupule, le colonel Ahamat Daoud Garim a pu grâce à sa position dans l’armée et l’appareil policier fait incarcérer le fils ainé de Ousman Abderaman.

À cause de ses propres biens occupés de force, Ousman Abderaman se trouve en prison, enfermé dans un cachot sans aucune aération.

Pourtant, le vrai propriétaire de la maison ne réclame autre chose que son bien, rien de plus, rien d’illicite.

Il ne réclame que justice soit rendue pour sa maison. Depuis plusieurs années que ce haut gradé de l’armée occupe de force cette maison au grand dam des voisins complètement révulsés.

Comment peut-on procéder au vivre ensemble dans une société où toutes les formes d’injustices sont posées dans l’incompréhension générale, des méthodes inappropriées de menaces et d’injonction criminelle ?

S’appuyant sur les seules explications de ce colonel, un commissaire de la même communauté que lui convoque le propriétaire de la maison et le jette au cachot parce que Ousman Abderaman n’a aucun soutien.

Le ministre de la Justice Mahamat Ahamat Alhabbo est interpelé dans cette affaire, lui que son arrivée a suscité beaucoup d’espoir pour la population. La police judiciaire doit revoir sa position et dire le droit.

Les organisations de droits de l’homme doivent venir en aide auprès de ce citoyen sans défense.

Tchadanthropus-tribune

L’article #TCHAD #Injustice : Ousman Abderaman jeté en prison à cause de sa maison occupée de force par le colonel Ahamat Daoud Garim. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *