La force militaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) est déjà au Mozambique pour faire face à l’insurrection jihadiste dans la province de Cabo Delgado, au nord du pays.Après l’Afrique du Sud et le Botswana, le Zimbabwe est le troisième pays à fournir des soldats à la force militaire de la SADC. Le gouvernement Emmerson Mnangagwa a annoncé l’envoi de 304 soldats à la force d’intervention régionale qui arrive à Cabo Delgado. Plusieurs avions militaires de la SADC sont aperçus à l’aéroport de Pemba, la capitale de cette région septentrionale.

Selon la ministre de la Défense zimbabwéenne, Oppah Muchinguri-Kashiri, le contingent de son pays va assurer la formation des forces armées de défense du Mozambique mais ne participera pas aux combats proprement dits.

Le contingent est composé de 303 instructeurs et d’un officier spécialisé qui seront détachés auprès du mécanisme de coordination du quartier général de la force en attente de la SADC à Maputo, précise Mme Muchinguri-Kashiri.

« Alors que d’autres pays doivent déployer des troupes de combat, le Zimbabwe s’est engagé à aider à la formation des forces armées du Mozambique afin d’améliorer leur capacité à combattre le terrorisme », a confié la ministre aux journalistes à Harare.

Le Botswana et l’Afrique du Sud, membres de la SADC, ont respectivement contribué à hauteur de 296 et 1495 soldats dans cette force. Dans une lettre adressée à l’Assemblée nationale et au Conseil national des provinces (NCOP), le président sud-africain Cyril Ramaphosa a informé les deux chambres qu’il avait envoyé en effet 1495 soldats pour « un service de soutien à une obligation internationale » au Mozambique.

Les dépenses prévues pour cette opération militaire de quatre mois (15 juillet – 15 octobre 2021) s’élèvent à 70,3 millions de dollars selon Moloto Mothapo, porte-parole du Parlement sud-africain.

Le Rwanda, Etat non membre de cette communauté, a déployé en revanche environ 1000 soldats pour aider le Mozambique à combattre les insurgés.

Depuis 2017, les principales attaques jihadistes dans le nord du pays sont revendiquées par le groupe Etat islamique en Afrique centrale (ISCA) et les miliciens d’Al Shabaab, qui se réclameraient d’Al-Qaeda.

L’article Mozambique : la SADC déploie son armée à Cabo Delgado est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *