Alors que leur grève de la fin 3 jours, arrive à terme ce vendredi 02 juillet 2021, les diplômés sans-emplois entendent changer de stratégies pour interpeller les autorités sur leur sort

 

Par une communication faite ce jour, le porte-parole des lauréats d’écoles professionnelles en instance d’intégration à la fonction publique, condamne le « silence complice et criminel » du gouvernement. Neuzilka Emmanuel donne 48 heures au gouvernement pour « faire signer et publier l’arrêté d’intégration afin d’éviter la situation désastreuse et calamiteuse qui s’abattra sur le pays »

Le porte-parole de la plateforme fait savoir qu’étant donné que les rencontres avec le gouvernement n’a pas permis de trouver une solution à leur situation, les prochaines actions sont les suivantes. Du 8 au 9 juillet 2021, opération sit-in à la bourse de travail; le 10 juillet 2021, opération, Brûle diplômes même lieu ; et la perturbation de la tenue des examens de fin d’année sur toute l’étendue du territoire national.

« Depuis plus de six ans, nous avons toujours utilisé les moyens pacifiques pour revendiquer nos droits. Nous avons en face de nous des sanguinaires, des inhumains qui n’entendent plus le bruit des personnes en détresse », clame Neuzilka Emmanuel, le porte-parole de la plateforme des lauréats d’écoles professionnelles en instance d’intégration.

L’article Tchad : les diplômés sans emplois ont l’intention d’organiser les troubles pour se faire entendre est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *