Daoussa Déby ferait mieux d’avoir réellement un problème de conscience avant de débiter des inepties. Quand tous les soi-disant militants du MPS.

Il faut que certaines personnes arrêtent d’amuser la galerie. Daoussa Déby avait l’opportunité de barrer la route à Haroun Kabadi avec l’apport des baministes au congrès concocté pour éjecter Mahamat Zène Bada. Mais il avait décidé de se ranger pour amenuiser ses intérêts immédiats. C’est de cette façon que tout le monde a été retourné au détriment des textes qui régissent le MPS. Mais sortir après coût et en tenant un discours de profane envers Haroun Kabadi et le poignarder ensuite dans le dos relève de la même traitrise faite sur le dos de Zène Bada.

Daoussa est un grand voleur de la république, comme certains, combien de marchés s’est-il attribué sans les mener à leur terme ?

Combien de fois a-t-il obtenu des marchés en main propre, sans appel d’offres, et qu’ils ne les ont jamais réalisés ? Le CMT peut ouvrir la boite à pandore, et les Tchadiens sauront comment cet homme les a volés jusqu’à l’os. Et c’est celui-là qui se pourvoit aujourd’hui en donneur de leçons ? Patriarche d’un régime aujourd’hui honni et vomi par les Tchadiens, il traine son humeur aux aléas des maladies comme un châtiment divin pour tous les torts faits aux Tchadiens, celui-là ne peut moraliser personne, moins encore son alter égo Haroun Kabadi.

Daoussa est vieux, et s’il a peur du châtiment divin, il doit absolument se professer et rendre aux tchadiens tous les fruits de ce qu’il a prit illégalement aux tchadiens, et prier tout le reste du temps qui lui reste pour demander pardon, mais les Tchadiens ont tous compris ses compromissions pendant les 30 ans de règne. Les Tchadiens de nos jours ne sont plus des enfants, ils ont les yeux plus qu’ouverts, ça suffit de nous prendre comme des bêtes à manipuler.

Voilà son discours lors du congrès du MPS.

« Non, bien au contraire, ces militantes et militants venus du Tchad profond pour décider de l’avenir de leur grand Parti et partant de leur propre sort, après le décès subit de leur Président Fondateur, viennent d’écrire en lettres d’or une belle histoire en jetant les bases d’une feuille de route face aux enjeux de multiformes qui se pointent à l’horizon. Le changement opéré à la tête du Parti n’est qu’une pratique tout à fait courante. Le Camarade Mahamat Zène Bada n’a pas démérité, bien au contraire il a très bien fait rayonner le MPS dans le paysage politique de notre pays, élevé tout haut son flambeau partout à l’intérieur comme à l’extérieur de notre pays. Il a droit à un repos mérité avant de se remettre en ordre bataille, face aux multiples incertitudes à venir.

Durant ces assises de notre 10ème Congrès Extraordinaire, nos militants ont fait preuve de pragmatisme, d’intelligence et de discipline pour atteindre leur objectif, bien loin de la politique politicienne.

Les militantes et militants comptent sur le calme, le sang-froid, le sens élevé du devoir, la force de dissuasion et du dialogue, qu’incarne le camarade Kabadi pour la pérennité de notre grand Parti. Nous lui souhaitons bon vent ».

“MOURIR POUR LE SALUT”

Camarade Daoussa Deby

Ahamat Allamine Senoussi militant du MPS

L’article #TCHAD #MPS : Le discours à deux têtes de Daoussa Déby Itno au Congrès et après le congrès du MPS. est apparu en premier sur Le Tchadanthropus-tribune.

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *