La Confédération indépendant des syndicats du Tchad (CIST) poursuit son combat. Il donne un mois au gouvernement et au CMT pour régler les problèmes de salaires et avantages sociaux des travailleurs.

 

Dans un récent communiqué, le CIST a exigé le paiement sans délai et en intégralité des frais de transports à tous les fonctionnaires. Aussi la prise en compte, sans condition, des effets financiers des avancements et reclassement et leurs rappels à compter de janvier 2020. Conformément, à l’accord du 9 janvier 2020 et le rappel des salaires des agents suspendus et réhabilités et autres nouveaux intégrés.

La confédération précise que cette autre communication a valeur de préavis de grève, allant du 1er au 30 septembre 2021. Dans la même ligne, le SG de la CIST Mahamat Nasradine Moussa, va revendiquer le paiement régulier des pensions des retraités ainsi que les allocations des agents admis à la retraite et le traitement rapide de leurs dossiers de pension.

Les syndicalistes dénoncent la mauvaise foi du Conseil militaire de transition. Ayant fait la promesse de respecter les termes du protocole d’accord du 09 janvier 2020. Malheureusement, aucun effort pour décrisper la situation sociale, n’est perceptible et la cherté de vie devient insupportable. La CIST entend scruter la bonne volonté du CMT et son gouvernement, mais, peine perdue.

L’article Tchad : la CIST donne un mois au gouvernement pour régulariser la situation des travailleurs est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *