La compétence doit être le premier critère de nomination dans les services publics. C’est une injonction du premier ministre de transition, Pahimi Padacké Albert. 

S’achemine-t-on vers la promotion de la compétence dans l’administration au Tchad ? Seul le temps nous en dira plus. Toutefois, il convient d’apprécier la note de Pahimi Padacké Albert du 08 septembre à ses ministres. Le 1er  ministre de transition a constaté que les projets de nominations ne respectent pas certains principes. Notamment la  : « considération des critères de compétence et d’expérience, laissant cours à des pratiques de type clientéliste. »

Le patron du gouvernement de transition interpelle les chefs de départements ministériels au : « respect scrupuleux des règles et principes de compétence, d’équité et de transparence dans les nominations, en vue de promouvoir l’excellence et l’efficacité dans la distribution d’une bonne administration »

Toute proposition de nomination soumise au contreseing du Premier Ministre de Transition et au seing du Chef de l’Etat doit dorénavant obéïr:
obéir aux critères de compétence, d’expérience et d’équité ;
Suivre les  procédures et être accompagnée de 3 CV par poste ;
tenir compte de la dimension genre et des équilibres remarquables dans le pays ;
Etre accompagnée d’une note de présentation des éléments objectifs motivant le changement proposé.

 

L’article Tchad : le premier ministre de transition mise sur le facteur compétence pour les nominations est apparu en premier sur Journal du Tchad.

Journal du Tchad

Related Post

Vidéo-Coronavirus: un danger réel

Posted by - 28 janvier 2021 0
VIDEO- Beaucoup de tchadiens ne semblent pas être convaincus de l’existence de cette pandémie au Tchad. L’hôpital de Farcha qui…

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *