En bref. Après un temps d’accalmie, le phénomène d’avortement clandestin refait surface dans la Tandjilé. Le dernier cas enregistré, celui d’une fille-mère âgée de 22 ans, à Doumougou dans le canton Soumraye. Elle a avorté volontairement et a enterré le fœtus d’environ six mois sous terre.

Alwihda Info – Actualités TCHAD, Afrique, International

Related Post

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *